Autres appellations Primeurs 2016

En marge des appellations prestigieuses qui abritent les Crus Classés et assimilés, le Bordelais compte quelques AOC rouges plus modestes mais considérées par les amateurs comme un véritable vivier de bonnes affaires. A juste titre.

La plus vaste d’entre elles est L'AOC Côtes de Bordeaux, qui couvre quatre zones de production : Blaye et Cadillac (respectivement en bordure de la Gironde au nord et de la Garonne au sud), Castillon et les Côtes de Francs (plus au sud, en bordure de Dordogne). Signalons que l’ancien nom de Cadillac - Côtes de Bordeaux était Premières Côtes de Bordeaux. L'AOC Côtes de Bordeaux couvre au total 10 300 hectares du nord au sud, sur des collines de graves aux sommets argilo-calcaires. L'encépagement est dominé par le cabernet-sauvignon, suivi du cabernet franc et du merlot. Fruités et épicés, remarquables par leur rondeur, ces vins rouges sont aptes à un vieillissement d'une dizaine d'années au moins. Une autre appellation s'ajoute à ces terroirs dits « de côtes », sur la rive droite de la Gironde : L'AOC Côtes de Bourg (3 920 hectares), dont les merlots produisent des vins rouges très souples.

Quant aux AOC Fronsac (830 hectares) et Canon-Fronsac (300 hectares), sur la rive droite de la Dordogne, elles couvrent des reliefs accidentés, au sol de calcaire et de molasse. La première est surtout plantée en merlot, tandis que la seconde compte une part plus importante de cabernet franc et de cabernet-sauvignon. Toutes deux donnent des vins rouges charnus et corpulents.

Dans la région de l’Entre-deux-Mers (entre la Garonne et la Dordogne), se situent deux autres « petites » appellations du Bordelais : l'AOC Sainte-Foy Bordeaux (372 hectares), plantée surtout en cabernet franc et cabernet-sauvignon, d'où des vins assez tanniques ; et l’AOC Graves de Vayres (550 hectares) où les cépages merlot, cabernet-sauvignon, cabernet franc et malbec produisent des vins souples et délicats, à boire jeunes sur leur fruit.

Enfin, un peu partout sur le vignoble bordelais (rive gauche et rive droite), de nombreux vins rouges en appellations Bordeaux et Bordeaux Supérieur sont produits. Pour être commercialisés sous la seconde appellation, les cuvées doivent être issues de vignes plus âgées et subir un élevage plus long. A elles deux, ces AOC couvrent près de 50 000 hectares de vignes majoritairement plantées en cabernet-sauvignon, avec un complément de cabernet franc et de merlot. Bordeaux et Bordeaux Supérieur produisent des vins rouges fruités et souples, à boire dans leur jeunesse, jusqu'à dix ans pour la seconde appellation.

Afficher la suite du texte Cacher une partie du texte

Les Dernières sorties